L’approche anti-régime

L’approche anti-régime, qui fait partie du mouvement de justice sociale Health at Every Size (1), est une manière d’aborder la santé et le bien-être sans mettre l’accent sur la « gestion et/ou le contrôle » du poids.

Les interventions et les approches qui mettent l’accent sur la « gestion et/ou le contrôle » du poids peuvent entraîner des conséquences importantes telles que l’insatisfaction corporelle, la stigmatisation, les troubles alimentaires, l’adoption de comportements néfastes (régime ou autre), etc. (2)

Nous savons depuis longtemps que les régimes ne fonctionnent pas (3)! En effet, environ 95 % des gens qui perdent du poids à la suite d’une tentative de perte de poids volontaire, c’est-à-dire après avoir fait un régime, vont reprendre le poids perdu, et souvent davantage, au cours des cinq années suivant le régime. (4)

Même si on reconnaît que les régimes sont inefficaces et risqués pour la santé physique et mentale (5), le désir de perdre du poids peut demeurer en raison de la « mentalité des régimes » omniprésente dans la société. Christy Harrison, MPH, RD (diététiste-nutritionniste) définit la mentalité des régimes comme un système de croyances qui :

  1. « Idolise » la minceur et l’associe à la santé et à la vertu morale,
  2. Favorise la perte de poids comme un moyen d’atteindre un statut plus élevé,
  3. Diabolise certaines façons de manger pour en favoriser d’autres,
  4. Opprime les gens qui ne correspondent pas aux standards de l’image de la « santé ».
    (traduction libre et résumée de la définition trouvée dans cet article (6) )

L’approche anti-régime rejette donc bien plus que les interventions axées sur la perte de poids. Elle rejette également tout un système de croyances et d’idées reçues sur l’alimentation et les régimes. C’est en mettant fin à la mentalité des régimes qu’il devient possible de développer, ou de retrouver, une relation saine avec l’alimentation, l’activité physique et le corps.

La base de l’approche anti-régime correspond à l’écoute attentive des signaux internes du corps, l’élimination des aliments « interdits » et la valorisation du plaisir dans l’acte de manger et de bouger. L’approche anti-régime n’est pas une méthode de perte de poids, elle permet simplement d’atteindre et de stabiliser le poids naturel. Le poids naturel, c’est le poids génétiquement déterminé, propre à chacun-e, dans lequel le corps se sent bien et qui est facilement maintenu lorsqu’une personne est à l’écoute de ses signaux de faim et de satiété et s’alimente sans restriction.

Sources :
(1) https://www.sizediversityandhealth.org/content.asp?id=76
(2) Ximena Ramos Salas, “The Ineffectiveness and Unintended Consequences of the Public Health War on Obesity”, Canadian Journal of Public Health 106, no. 2 (February 3, 2015): e79-81
(3) A.J. Stunkard and M. McLaren-Hume, “The Results of Treatment for Obesity: A Review of the Literature and Report of a Series”, A.M.A Archives of Internal Medicine 103 (January 1959)
(4) Wayne C. Miller, ”How Effective are Traditional Dietary and Exercise Interventions for Weight Loss?” Medicine & Science in Sports & Exercise 31,
no.8 (August 1999) : 1129-34
(5) Linda Bacon and Lucy Aphramor, “Weight Science: Evaluatin the Evidence for a Paradigm Shift”, Nutrition Journal 10, no. 9 (January 2011)
(6)  https://christyharrison.com/blog/what-is-diet-culture (consulté le 3 avril 2020)